La Pâtisserie Viennoise

https://columbiaprograms.fr/blog/la-p%C3%A2tisserie-viennoise

Partie intégrante de la vie parisienne, les cafés sont parfaits pour des rendez-vous entre amis, pour de petites pauses gourmandes dans l’après-midi, ou même pour des séances d’études dans un milieu tranquille. Dans le Quartier Latin, il s’en trouve plusieurs qui donnent au quartier son charme, mais malheureusement ils ne conviennent pas très bien au petit budget d’étudiant. Que peut-on faire si on a envie de boire une bonne tasse de café ou de prendre un bon goûter sucré sans se ruiner ?

Quand on se balade dans le quartier, on pourrait être tenté par les nombreux cafés visibles sur le Boulevard Saint Germain, mais la Pâtisserie Viennoise est un joyau caché qui vaut la peine d’être découvert. Avec une ambiance animée et une grande variété de pâtisseries, on peut toujours trouver un dessert qui plaît à ses goûts. Une vingtaine de pâtisseries, affichées dans la vitrine, donnent envie de céder à la gourmandise.

Le strudel aux pommes, classique et incontournable, est bien friable et tendre, rempli des pommes fraîches et parfumées avec une touche de cannelle. La croûte tombe en morceaux, couche par couche, et révèle à la fin une farce succulente et aromatique parsemée de petits raisins secs. À manger avec une tasse du fameux café viennois, riche et onctueux, pour une expérience décadente.

Le gâteau aux carottes, moelleux et tendre, est aussi une excellente façon de se régaler quand on a une petite faim. Léger et savoureux, avec plein d’épices et un goût de citron, il n’est pas trop sucré même s’il y a du glaçage. Bien que la part soit assez grande, on n’a pas l’impression d’avoir trop mangé.

On conseille également le beigli, la tarte aux noix, le strudel au fromage blanc, et tout ce qui est avec des graines de pavot, dont le délicieux gâteau et strudel au pavot. N’importe quel dessert peut régaler les papilles.

 

Advertisements

BigLove Caffè

Back after a 11-month hiatus! It has been a crazy few months: after a tearful farewell to Columbia at the end of the 2015-16 academic year, I spent two months in Shanghai doing an internship before traveling around northern Europe for a couple of weeks. Then I ended up in Paris for the school year!

So here I am. I’ve recently started writing for Reid Hall’s blog, which has given me a great excuse to go out and eat at all the restaurants on my list. This is my first post!

See original article here : https://columbiaprograms.fr/blog/biglove-caffe

Pendant les journées froides d’hiver, rien de tel que de se réchauffer dans un lieu chaleureux, de bavarder et papoter avec des amis en négligeant ses devoirs pendant quelques heures. Dans le quartier du Marais, entre les 3e et le 11e arrondissements, se trouve BigLove Caffè, un restaurant italien dont l’ambiance permet à ses clients d’échapper au froid et d’imaginer qu’ils sont en vacances sous le beau soleil en Italie. Pas besoin d’acheter un billet d’avion pour voyager : le décor, dont les fruits décoratifs, les bouteilles de vin, les tables en bois et le motif bleu et blanc des assiettes, fait penser à la compagne toscane en plein été. Nouveau membre de la société Big Mamma, ayant ouvert ses portes en novembre 2016, BigLove Caffè est vite devenu le nouveau brunch tendance du moment. Ce qui est encore mieux, c’est que cela ne se limite pas au matin. On peut bien profiter d’un service continu tous les jours, de 8h jusqu’à 23h, pour manger à l’italienne.

img_0547
Pancakes

À ne pas rater : les fameux pancakes à la myrtille (9€), faits maison et servis avec un choix d’accompagnement. Que ce soit du Nutella, du caramel beurre salé ou du sirop d’érable classique, on ne peut pas se tromper là-dessus. Les pancakes, légers et aériens, fondent dans la bouche, et les myrtilles donnent un peu de douceur et de succulence en éclatant avec chaque bouchée. Le caramel beurre salé, crémeux et riche avec une touche de sel, en fait un véritable délice. Sans doute à tomber par terre.

img_0549
Oeufs Bénédicte

Un autre plat notable est les œufs Bénédicte alla fiorentina (10€), qui consiste en une brioche, des épinards, du jambon et deux œufs pochés avec une sauce béarnaise. Bien que cette variante ne se conforme pas forcément au plat traditionnel des œufs Bénédicte, il est difficile de trouver une brioche plus dense, savoureuse et moelleuse. Les épinards sont frais et juteux, leur goût sucré et leur texture agrémentant bien la brioche tendre. La sauce béarnaise, lisse comme la soie, rend le plat encore plus somptueux. Il est évident que chaque ingrédient est choisi avec soin pour créer un éventail de saveurs, une expérience culinaire tout à fait remarquable.
BigLove Caffè est l’un des rares restaurants qui se relève à la hauteur des attentes. Les portions ne sont pas énormes, mais tous les plats remplissent bien l’estomac. La bonne nourriture à prix doux, ce n’est pas toujours facile à trouver, mais ce petit restaurant a toutes les qualités que l’on pourrait rechercher dans un tel milieu.